Jardin sensoriel : améliorer la qualité de vie en maison de retraite

Plusieurs étudiants de l’école d’ergothérapie de Cleunay (Bretagne) viennent d’équiper une maison de retraite de la ville d’un jardin sensoriel à vocation thérapeutique.

Pendant plus d’un an, les étudiants ont travaillé en partenariat avec l’Ehpad et la direction des jardins de la ville pour mettre en place un jardin sensoriel adapté aux résidents de la maison de retraite de Cleunay.

L’objectif de ce projet est de permettre aux personnes âgées de stimuler leur corps, leurs sens, et de réduire le risque de chutes.

Un outil thérapeutique

Stimulant également la mémoire émotionnelle et sensorielle, le jardin sensoriel est un outil thérapeutique qui permet aux résidents  bénéficier de séances de kinésithérapie et de se promener avec leur famille. Pour Aurélie Perquis, ergothérapeute de la maison de retraite, « C’est l’aboutissement d’un projet pluridisciplinaire et intergénérationnel. À présent, les enfants et petits-enfants des résidents les accompagnent pour se promener dans les allées ».

Ce jardin participe activement à l’amélioration de la qualité de vie des résidents, qui en plus de ses bienfaits physiques, est source de lien social. Les résidents s’encouragent entre eux, se motivent et redécouvrent les joies du jardinage et de l’activité en plein air.

Prochainement, le jardin sensoriel devrait continuer à se développer. Les étudiants souhaitent installer des jardinières à hauteur des personnes en fauteuil, des carillons et des herbes aromatiques.

Évaluation d’un patient par l’ergothérapeute en résidence pour personnes âgées

Dans le travail quotidien de l’ergothérapeute en maison de retraite, il existe un protocole d’évaluation lorsqu’un nouveau résident intègre l’institution, chaque professionnel de la chaîne de traitement réalise une évaluation du patient selon son champ de compétences. Cette évaluation est essentielle car elle permet de définir le degré d’autonomie du résident.

Lire la suite