Chutes : prévenir le risque
en 10 conseils d’ergo

Découvrez une série de conseils pratiques promulgués par des ergothérapeutes, ainsi que d’autres conseils en santé et philo pour se prémunir du risque de chute et adapter intelligemment et économiquement son domicile à cette problématique…

10 Conseils pratiques pour éviter la chute

  1. Pas de honte avec les aides à la marche
    Cannes de marche et déambulateurs ne doivent pas vous faire honte, ils vous aident à ne pas chuter! Avant de les utiliser, demandez l’aide d’un proche pour vous familiariser avec leur utilisation. (conseil pour une aide à la marche : il vous est recommandé de vous placer derrière le sujet sollicitant l’aide, de placer vos mains sur ses hanches de façon à prévenir tout déséquilibre. Le sujet étant soutenu par son déambulateur le risque de chute est ainsi réduit au minimum).
  2. Chaque chose à sa place…
    Utilisez les meubles pour leur utilité première ! Les meubles ne sont pas conçus pour supporter le poids d’une personne. Avant de vous déplacer, regardez où vous mettez les pieds, éliminez les obstacles qui peuvent gêner vos déplacements. Supprimez les tapis, rallonges électriques et fils qui peuvent entraîner votre chute.
  3. Adaptez vos tenues vestimentaires
    Évitez les chaussures trop larges dans lesquelles votre pied risque de glisser. Préférez un modèle adapté qui maintient parfaitement votre pied, si possible sans lacets. Pour les vêtements, évitez les vêtement ou trop longs (sur lesquels vous pourriez marcher), ou trop larges (qui pourraient s’accrocher à vos meubles).
  4. Nettoyez
    Nettoyez vos sols régulièrement ! Les tâches d’huile ou de substances grasse peuvent vous faire chuter.
  5. Éclairez vos pièces
    Votre habitation doit être assez lumineuse pour que vous puissiez y voir tous les obstacles. Installez des interrupteurs à coté du lit, cela vous évitera de vous déplacer dans l’obscurité.
  6. Le ruban adhésif, un déclic anti-chute
    Utilisez du ruban adhésif coloré sur le rebord de vos marches pour les repérer facilement. N’hésitez pas à appliquez des revêtements adhésifs antidérapants dans votre salle de bain.
  7. Pensez à vos appuis… et à vous appuyer !
    Posez des rampes ou main-courantes des 2 cotés de votre escalier si vous en possédez un. Installez également des barres d’appui dans la salle de bain, enfin n’utilisez surtout pas les portes-serviettes comme barre d’appui, ils ne sont pas conçus pour supporter votre poids !
  8. Des ustensiles plus ergonomiques
    Choisissez des couverts ergonomiques ou enroulez sur les manches de vos objets usuels des bandes adhésives antidérapantes pour améliorer leur prise en main. Vous éviterez ainsi de vous baisser pour les ramasser.
  9. Anticipez les parcours pensez à garder le maximum d’objets à portée de main, ne vous précipitez pas !
    Gardez votre téléphone à coté de vous, pensez à vous équipez d’un téléphone sans fil, évitez de placer des objets en hauteur. Si ce n’est pas possible utilisez un marche-pied ou une pince de préhension pour les atteindre. La précipitation est votre ennemie, prenez votre temps, vous diminuerez ainsi considérablement vos risques de chute.
  10. Asseyez-vous !
    Si vous éprouvez des difficultés pour rentrer ou sortir du bain, pensez à utiliser un siège de bain. Lorsque vous effectuez des travaux manuels ou des tâches ménagères (préparation du repas, repassage, bricolage, etc…), n’hésitez pas à vous asseoir pour éviter une chute due à la fatigue, aménagez votre espace de travail en conséquence (table et plans de travail à hauteur réglable, siège adapté, etc.).

Mais aussi quelques conseils santé anti-chute…

La pratique d’un exercice régulier voire quotidien est primordiale, faites vos courses à pied ou pratiquez une forme de fitness adaptée. N’oubliez pas de demander l’avis de votre médecin avant la reprise d’une activité physique. Votre vision est très importante ! Faites-la contrôler par un ophtalmologue régulièrement. Si vous devez porter des lunettes portez-les aussi souvent que nécessaire. Pensez aussi à être prudent avec votre traitement. Certains médicaments peuvent avoir des effets secondaires (endormissement, vertiges…) ces derniers peuvent favoriser les chutes, contactez donc votre pharmacien pour connaître les effets secondaires de votre médicamentation. Enfin, reposez-vous ! Le manque de sommeil augmente les risques de maladresse et diminue votre concentration. Si vous vous sentez fatigué, reposez-vous, autorisez-vous une sieste quotidienne minimum.

… & philo !

Carpe Diem
Prenez le temps de vivre à tout âge; le stress peut causer des problèmes d’équilibre et affecter votre perception. Détendez-vous : peinture, horticulture, méditation, lecture et vie sociale sont vos alliés pour vous aider à vous détendre.

Connais-toi toi même
Il y a des choses qui deviennent plus difficile, voire impossible à réaliser avec l’âge. N’acceptez pas l’invitation de votre voisin à un baptême de parapente, si ce n’est votre lot quotidien !

Le chêne et le roseau… s’adapter, rester flexible
Ce n’est pas parce que l’on devient plus âgé que l’on doit tout arrêter, surtout les choses que l’on aime. S’adapter c’est : raccourcir ses balades, s’asseoir plus souvent, tout ce qui vous permettra de vous maintenir en activité mais en étant à l’écoute de votre rythme. Ménagez-vous des pauses dans les parcours de la vie courante…

Enfin soyez sage et raisonnable : pensez à demander de l’aide !
Il n’y a pas de honte à demander de l’aide et ce, à n’importe quel âge de la vie. Si vous rencontrez les mêmes problèmes de façon régulière, pensez à des solutions qui vous permettront de gardez votre indépendance.

(Contenu inspiré de l’article publié par Sandra Koehler assistant kinésithérapeuthe et masseuse formée à la gestion de la douleur et du stress ainsi qu’à la rééducation)

ergothérapie, ergothérapeute, ergotherapeutes, ergotherapeutique, ergotherapie, ergotherapeute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *